Neogen Bio-Peel Lemon

Ceci est une revue de cosméto par une non spécialiste. Soyez indulgents. 

Si il y a un domaine de ma routine beauté sur lequel j’ai complètement capitulé aux produits de beauté coréens, c’est bien sur le soin de la peau. Sur mon lavabo : mon increvable Rice Water Bright Cleansing Light Oil de The Face Shop (les noms des produits de K Beauty sont souvent beaucoup trop longs), le toner Missha Mini Pore, et la rolls des démaquillants, qui fait également huile hydratante, machine à café et clé USB,  le Clean it Zero de Banila. Des fois, j’avoue, je n’utilise que de l’eau micellaire à la place parce que je suis faible, et que je ne peux pas tout micro-ritualiser parce qu’il faut que je dorme.

Mais lorsqu’une de mes meilleures amies coréennes a débarqué en France récemment en me demandant ce qu’elle pouvait me ramener de Corée, mon sang de personne à la peau grasse et aux pores menaçantes n’a fait qu’un tour. Amène moi un stock de Neogen Bio-Peel Lemon Gauze Peeling Exfoliator, je lui ai dit. Mis à part que le nom est interminable, le produit, lui est culte. C’est surtout le premier que je rencontre à promettre explictement un geste efficace et agréable pour les peau grasses à tendance acnéique, mais également un traitement en douceur des traces d’acné. Et là, on parle business. Car un produit qui ouvre et détartre les pores, mais qui promet aussi de travailler sur les cicatrices de ce cauchemar que fut mon acné foliculaire, c’est la promesse des promesses.

J’ai donc entamé mon premier pot de Neogen (une grosse boite en plastique qui pourra carrément faire vide-poche ou mini boîte à thé une fois fini) il y a huit jours. Hyper emballée par le produit et le geste (une double application d’un pad qui va chercher les débris au fin fond de la peau côté  abrasif, et nettoie les débris côté doux), je l’ai utilisé quotidiennement cinq jours de suite jusqu’à réaliser que c’était ni recommandé, ni nécessaire et que la légère rougeur sur le haut de ma joue gauche était un indice que j’aurais du prendre en compte.

Je suis stationnée chez moi en ce moment pour le travail et comme tout le monde, je pense à tort, même si on me l’a dit mille fois, que je suis moins exposée à la pollution. Or c’est faux, il faut prendre soin de sa peau même si on sort peu.

Au bout de huit jours, la différence sur le grain de la peau est déjà manifeste : les pads sont redoutables pour aller chercher la saleté (ils étaient loin d’être nets, mêmes quand j’ai commis l’erreur de les utiliser quotidiennement) et ma peau est plus nette, plus équilibrée, plus heureuse de vivre. Les pads Neogen font partie entre autre de la sélection Soko Glam et bénéficient de multiples recommandations et de critiques positives, mais sont-ils pour autant ce miracle qui estompe les traces d’acné grâce à un léger peeling chimique ? D’ailleurs, est-ce possible ? Pour cela, rendez-vous dans deux mois pour le check final. Mais Neogen a le potentiel de rentrer dans ma vie pour ne plus en sortir.

Crédits photos : Neogen, Instagram

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inspirations Coréennes

Une daily dose hautement personnalisée : Pop, Style, Food, Adresses, Événements, pour surfer la vague coréenne.

Plus d'articles
Streetwear – Saekdong