Mon interview pour France Info et mes impressions

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

il y a de cela quelques semaines, j’ai été amenée à répondre aux questions d’Élodie Drouart,  journaliste à France Info, qui préparait un sujet sur BTS et la Kpop en général pour publication aux alentours du concert. C’est chose faite, puisque celui-ci vient de sortir !

Fait assez inhabituel, la journaliste m’a gardée une heure au téléphone et nous avons pu discuter de beaucoup de choses, qui vont de pourquoi je suis fan, au succès de BTS et bien sûr au monde de la Kpop plus généralement. Si certains d’entre vous se demandent pourquoi encore aujourd’hui, beaucoup d’articles traitent, non pas de BTS, mais de la Kpop en général, c’est sans doute pour plusieurs raisons : je dirais le timing en premier lieu, car BTS arrive à un moment où une majorité de gens découvrent le groupe et la Kpop au même moment. Le lectorat aussi, les lecteurs de France Info ou d’autres médias généralistes auxquels j’ai répondu ne sont à priori pas versés dans la Kpop, il faut donc procéder par étapes. Enfin, l’engouement pour les aspects extrêmes, « exotiques », si je peux employer ce terme pas très plaisant du « système Kpop ».

Pour avoir été en présence plusieurs fois de journalistes très bienveillants, ayant fait des restitutions fidèles de ce que je leur avait dit, je sais d’expérience qu’ils sont toujours hyper surpris et « captés » par l’aspect « fabriqué » ou « fan extrême » de la Kpop, par les concepts d’Hallyu etc. c’est à dire par cette nouveauté qu’ils veulent partager à leur lecteur. Alors je sais que cela peut paraître « négatif ». Moi-même à chaque fois que je me réécoute parler, je me trouve positive en radio, ou rien n’est coupé, et plus « négative » sur la presse écrite, mais je ne pense pas que cela soit de la malveillance.

Les journalistes disposent d’un nombre limité de signes, et il faut donc faire ressortir les aspects les plus saillants pour qui ne vient pas à la Kpop par le visionnage des vidéos et un enthousiasme initial. Bizarrement, le fait qu’un beau jour de 2010, j’ai écouté « Hello » de Shinee et que j’y sois restée accro pendant des jours n’intéresse pas grand monde… Les titres des piges que j’ai écrites ont été changés pour être plus « impactants », certaines tournures de phrases corrigées pour être au final moins nuancées. J’ai appris à le comprendre et l’accepter volontiers, car il faut vraiment que l’on parle de la Kpop en France comme d’un phénomène dans toute son ampleur : musical, économique, politique, et bien sûr aussi pour les fans. sans se moquer, sans « faire passer » les fans pour des personnes extrêmes ou que sais-je. Sinon, on rate quelque chose de très important, qui est de tenter de comprendre vraiment ce qui est en train de se passer.

L’article : « Musique, chirurgie esthétique, et politique : comment la Corée du Sud a conquis le monde avec sa Kpop » est donc un article qui fait la somme de tout cela, et nos réponses (celles des répondants dans l’article)  les plus saillantes et les plus évocatrices ont été utilisées. Le contact avec la journaliste a été très positif, celle-ci avait des interrogations réelles (sans doute parce qu’elle est spécialiste de pop culture et qu’elle ne minore pas ces phénomènes). La seule chose à laquelle je n’adhère pas, mais où je n’ai pas été invitée à m’exprimer de toute façon, c’est sur le suicide de Jonghyun et du lien fait avec la Kpop. Ceux qui me connaissent savent justement que si je suis plutôt nuancée quand je parle Kpop, en revanche je crois fermement que le suicide de Jonghyun est un problème coréen et non spécifiquement lié à l’industrie musicale. Mais je vous laisse le lire et me dire ce que vous en pensez.

Kookoo existe aussi pour parler de la Kpop plus en détail, et j’aimerais vraiment par la suite interviewer des fans de BTS pour qui le groupe a changé leur vie, des mamans qui ont accompagné leur ado au concert de BTS ce soir…bref tous ces instants positifs et éloquents.

Et ce soir, c’est la fête.

Share.

About Author

Experte en prise de tête sur la pop culture coréenne depuis 2010

Leave A Reply